Logo  sitesquiswag.com
isolation combles perdus

La solidité et l’étanchéité d’une toiture sont essentielles dans la construction ou la rénovation d’un habitat et les combles perdus ne doivent pas être négligés. Situés juste en dessous du toit, les combles sont dits perdus lorsqu’ils sont trop étroits pour être utilisés à des fins particulières.

Bénéfices de l’isolation

Quand on sait qu’environ 30 % des déperditions calorifiques proviennent d’une toiture non isolée, on comprend que l’isolation est importante. Une bonne isolation combles perdus a l’avantage direct d’améliorer les conditions thermiques de votre maison. Elle permet de faire des économies sur les factures d’énergie, spécialement en période de froid. En été, elle permet de limiter la chaleur à l’intérieur de votre logement.

Comment bien isoler sa toiture

Il existe plusieurs types de matériaux qui peuvent servir à isoler votre toit. Il est important d’opter pour le plus approprié et performant pour votre espace. Votre investissement sera rentabilisé sur le long terme. Pour cela, s’aider d’un spécialiste, comme Arco Sud, est indispensable. Entre les laines aux épaisseurs différentes, les coefficients d’isolation thermique et votre type de charpente, ce spécialiste de l’amélioration de l’habitat vous guidera. Tout ceci en prenant soin de ne pas réduire le volume de votre pièce de façon trop conséquente.

La ouate de cellulose comme solution

La ouate de cellulose proposée par Arco pour une isolation combles perdus est l’une des plus performantes. En plus d’être écologique, elle est connue pour son pouvoir de résistance aux insectes, les premiers destructeurs de charpente. Légère, elle est répartie à l’aide d’une machine de manière uniforme dans vos combles. Ce produit isolant et insonorisant est garanti 10 ans par Arco. Il ne pourrit pas et limite le développement des champignons parasites attaquant le bois. Depuis 2012 la réglementation thermique impose que les constructions respectent les normes d’isolation. L’état soutient cette réglementation en faisant bénéficier les propriétaires d’un crédit d’impôt pouvant grimper jusqu’à 23 % selon des conditions spécifiques.